Hey, cette photo est © ... Merci de respecter les droits d'auteur !

Remodeler sa silhouette, améliorer ses postures mais aussi se relaxer et déstresser : c’est ce que propose la méthode Pilates, qu’on ne présente plus. Mais pour tirer profit de cette discipline inventée par Joseph Pilates, il y a quelques bons réflexes à adopter.

Bien respirer

Dans  le Pilates, on veille à bien synchroniser sa respiration avec les mouvements réalisés. On parle de respiration « latérale », « costale » ou « latérale thoracique ». Concrètement, on respire par les côtes, et on évite ainsi d’utiliser son ventre comme un ballon qu’on gonfle et qu’on dégonfle. A la place, on serre ses abdominaux constamment. Pas facile au début, mais efficace pour se dessiner un ventre plat et protéger son dos. On reste donc bien concentrée à 100 % et on respire!

Développer le centrage

La méthode Pilates accorde une grande importance au centre d’énergie, baptisé « Powerhouse ». Située entre le thorax et le bassin, cette zone abrite les muscles profonds (sangle abdominale, muscles para-vertébraux et plancher pelvien) qui garantissent une bonne posture corporelle ainsi qu’une bonne coordination et un meilleur contrôle des mouvements, sans risque de se blesser.

Maîtriser les gestes

Contrairement aux expressions corporelles comme la danse, où on est invitée à lâcher prise sans réfléchir, le Pilates demande une concentration et un contrôle musculaire et mental pour réaliser chaque exercice. « Vous devez prendre conscience de chaque muscle sollicité, de la stabilisation et de l’alignement de votre corps, et de votre respiration coordonnée aux mouvements », explique Soasick Delanoë, auteure de Mon cahier Pilates (Solar Editions). A quoi ça sert ? Ces efforts rendent le corps plus fort, plus résistant plus souple.

Faire preuve de fluidité et de précision

Les mouvements doivent être effectués de manière fluide, continue, et avec une parfaite précision. C’est la garantie d’avoir des gestes harmonieux et gracieux sans risque de brusquer les articulations. Pas d’inquiétude toutefois, si le travail sur le corps paraît exigeant au début, au fur et à mesure on gagne en aisance et les mouvements deviennent plus faciles à exécuter.

Connecter le corps et l’esprit

Pour Joseph Pilates, qui a donné son nom à l’activité Pilates, le corps et l’esprit sont liés de façon indissociée. Dès lors, la pleine conscience des mouvements permet « d’éviter et/ou de corriger les « mauvaises programmations » de notre cerveau qui engendrent de mauvais réflexes », précise notre experte en Pilates. On écarte ainsi le risque de mauvaise posture et de blessure musculaire.

Se détendre

Pas de Pilates sans relaxation! Se détendre est un préalable pour se mettre dans de bonnes dispositions mentales et réaliser correctement les exercices. Alors, avant de commencer, laissez les tensions au vestiaire !